Fardeau des Femmes Mauricienne

Le Fardeau des Femmes Mauriciennes

Les femmes sont fortes, aucun doute là-dessus. Elles portent souvent le poids du monde sur leur épaule et elles le font avec honneur et ténacité. Elles sont nombreuses à vivre dans un monde opprimé par les conceptions qu’ont la société sur elle.

A l’Ile Maurice, les femmes subissent tous les jours des injustices tel que la pauvreté, le harcèlement sexuel, la discrimination et bien plus encore. Certaines les dénoncent, mais d’autres se sentent oppressées et n’osent pas s’exprimer.

La pauvreté chez les Mauriciennes

En se basant sur les statistiques datant de 2015, il est important de noter que les femmes n’ont pas été traitées de façon égale et juste comparée aux hommes et plus précisément dans le secteur économique. La population mauricienne compte une majorité de femmes et ce sont elles qui souffrent le plus de pauvreté.

Selon le bureau des statistiques de Maurice, (Statistics Mauritius) 30% des femmes mauriciennes travaillent dans les services gouvernementaux à l’ile Maurice, 61% sont au chômage et les 33% restant reçoivent un salaire de Rs 4000 en moins contre 8% des hommes. Les femmes ne bénéficient pas des mêmes opportunités que les hommes raison qui explique pourquoi la population féminine souffre de pauvreté.

Beaucoup de femmes se retrouvent à mendier dans la rue pour pouvoir s’acheter un repas ou pour leur enfant. Leur repas et/ou celui de leurs enfant(s) D’autres se tournent vers la prostitution et mettent en danger leur vie pour subvenir à leur besoin. Dans plusieurs cas, le vol se trouve être la solution à leur problème. La pauvreté est un sujet de controverse et doit être éradiquée.

 La violence et le harcèlement sexuel

Le harcèlement sexuel est un sujet, dit tabou et très peu de gens en discutent. Ce fléau touche hommes et femmes, et cela peu importe leurs différences. Cependant, les femmes sont le plus affectées.

D’après statsmauritius.com, sur 569 des victimes de violence sexuelle en 2020, 91.6% étaient des femmes. Beaucoup d’entre eux sont victimes de leur conjoint et les actes de violence se passent dans leur foyer. Elles sont menacées, étranglées, agressées et même violées. Les lacunes de la société mauricienne ne jouent vraiment pas en faveur des femmes. Elles ne sont pas toujours écoutées et soutenues.

Les femmes ont constamment peur. Peur d’être enlevées, agressées et de souffrir à cause des hommes. Beaucoup de cas ont été recensé dans les entreprises ou les employeurs se comportent d’une façon bien trop intime avec leurs employées. Les femmes font face à des commentaires déplacés.

Heureusement, des associations ont été mises en place pour aider ces femmes-là et leur donner l’opportunité de s’exprimer. YUVA est une organisation non-gouvernementale africaine et basée à l’ile Maurice. Elle soutient tous ceux qui en ont besoin et vient en aide au plus démunis.

La discrimination envers les femmes

Il est clair que les femmes n’ont pas les mêmes opportunités que les hommes. Il y a clairement eu une avancée en comparaison au dernier siècle, mais ce n’est pas assez satisfaisant pour une société, dite moderne et égalitaire.

 Souvent, les employeurs étaient plus enclins à embaucher un homme plutôt qu’une femme, pensant que l’homme serait plus productif et efficace. De plus, d’après les conceptions sur la femme, une fois une place sécurisée au sein d’une entreprise, elle pourrait commencer une famille et ainsi manquer des jours, voire des mois de travail. Cela joue contre elles et elles se retrouvent souvent employées pour des postes au bas du système économique. Elles sont sous-estimées, sont données moins de responsabilités et de ce fait le salaire est réduit à une modeste somme.

Aussi, sur 24 ministres, uniquement 3 femmes ont été élues. Elles sont aussi choisies pour des services sociaux tels que l’éducation, les affaires sociales et les droits des femmes et de la famille. Les femmes sont sous-représentées au sein du gouvernement mauricien. Elles sont victimes d’inégalité et cela porte préjudice à leur statut et a tous les jeunes qui rêvent de se faire une place dans la société mauricienne dominée par les hommes.

Les responsabilités des femmes

Les femmes, qu’elles soient élèves, épouses, mères, femmes d’affaires ou employées, elles ont maintes responsabilités et doivent quotidiennement faire face aux injustices de la société en général. Elles ont chacune leur lot de tourments et doivent les affronter, souvent seules. Mais elles le font. La femme est forte et polyvalente, souvent sous-estimée et dévalorisée. Elle vaut bien plus que ce qu’elle laisse paraître.

L’autonomisation des femmes reste à ce jour une épreuve difficile à accomplir. Aider les femmes et les alléger de leur fardeau se résument à aider la société tout entière et à contribuer à son développement social et économique.

Ingrid Roussel, Interne à YUVA

Published by

YUVA

Registered in February 2015, YUVA started as a group of enthusiastic individuals, and today it has mobilised thousands of young people with a simple aim of creating a better future for children and youth of Mauritius. At the heart of YUVA’s duty lies the conviction that the collective destinies of the human race are bound together.

Leave a Comment